Les Avettes

Rucher partagé de Cysoing

PRESERVER
la biodiversité

La faune et la flore sauvages constituent un patrimoine naturel d’intérêt majeur qui doit être préservé et transmis aux générations futures. L’apiculture est un maillon essentiel puisqu’un tiers de ce que nous mangeons n’existerait pas si les abeilles disparaissaient. 

PARTAGER
un savoir ancestral

Le rucher partagé est un lieu d’échange et d’apprentissage de l’apiculture en amateur. Nous mutualisons nos moyens et faisons vivre un lieu dédié à l’abeille. L’accueil pédagogique est destiné aux adhérents, adultes et enfants, ainsi qu’aux scolaires.

PROMOUVOIR
l’apiculture au niveau local

Notre campagne a tous les atouts pour être une grande zone apicole, en agissant à la fois sur la santé de ses pollinisateurset et sur la biodiversité essentielle à leur environnement.
Promouvoir l’apiculture locale auprès des instances territotirales, c’est protéger nos zones de vie à tous.

LES AVETTES – RUCHER PARTAGÉ DE CYSOING

Association pour la promotion de l’apiculture
et de la biodiversité

« Si l’abeille venait à disparaître de la surface du globe, l’homme n’aurait plus que quatre années à vivre »

Chacun d’entre nous peut jouer un rôle important dans la protection des abeilles, animaux indispensables pour assurer le maintien de la diversité végétale.

Un « rucher partagé » : pourquoi ?

L’abeille, agent principal de pollinisation, travaille à l’équilibre et au maintien de la nature.

Sentinelle de l’environnement, elle est la garante et le lanceur d’alerte de la qualité de la biodiversité. Le recul de sa présence est si préoccupant pour l’avenir des productions agricoles qu’une journée mondiale de l’abeille a été décidée pour la première fois en 2017.

Cette prise de conscience est déclinée au niveau local. Le Rucher partagé vise, en s’inscrivant dans un réseau transfrontalier, le développement de l’abeille noire locale, souche endémique bien adaptée au biotope pévèlois, et donnant un miel savoureux de bonne qualité.

Un « Rucher partagé », pour qui ?

L’activité au Rucher partagé permet une sensibilisation à la biodiversité en direction d’un public multiple. Elle s’exerce en direction des jeunes générations (actions de découverte, projets pédagogiques en lien avec les écoles, présentation…), et de toute personne intéressée par la sauvegarde de l’abeille et de la biodiversité (visite de ruches, de mielleries, conférences…).

La préservation de l’abeille participe à une dynamique vertueuse des collectivités locales (limitation de l’usage de produits phytosanitaires, préservation de friches, lutte intégrée, installation d’hôtels à insectes, pose de nichoirs, plantations de fleurs et végétaux mellifère…) et d’une agriculture respectueuse des pollinisateurs pour son propre avenir.

Un « Rucher partagé », comment ?

Le Rucher partagé est le support d’une initiation de particuliers désireux d’installer des ruches.
L’apiculture, pratique passionnante, nécessite de passer du temps et d’acquérir des savoirs et des connaissances, ce que peut permettre la participation préalable au Rucher partagé sur une base d’entraide, de solidarité, d’échange et accompagnement.

Un « Rucher partagé » à CYSOING

Chef lieu du canton, au contact de la Pévèle et du Mélantois, Cysoing est idéalement située au Sud-Est de l’agglomération lilloise.
D’une superficie de 1.362 hectares, le territoire communal est traversé par la Marque et par le Riez de Bourghelles. Une campagne et une flore idéales propices à l’apiculture amateure.

Abeilles domestiques,

La vie en société

Les abeilles domestiques ont une organisation sociale élevée. Elles vivent dans des ruches en colonies d’environ 60 000 individus ! Une véritable société bourdonne, divisée en groupes d’ouvrières effectuant des tâches spécialisées, autour d’une reine unique.

A chacun son métier !

La reine est la seule à pondre les oeufs qui sont fécondés par plusieurs mâles appelés « faux-bourdons »; les mâles n’ont rien d’autre à faire ! Les ouvrières réalisent tout le travail nécessaire à la vie de la colonie : elles nettoient les loges, nourissent les larves, produisent la cire qui sculpte les alvéoles de la ruche. Après avoir passé leur jeunesse à ces travaux, les abeilles passent le reste de leur vie à butnier les fleurs pour récolter le nectar et le pollen et produire le miel.

La recette secrète

Comment se fabrique le miel ?

L’abeille butine le nectar (liquide sucré) des fleurs pour en utiliser le sucre. Elle y mélange un peu de salive et commence à transformer le nectar en miel. Arrivée à la ruche, elle le régurgite pour le distribuer en fines gouttelettes à de nombreuses autres abeilles ou pour l’entreposer dans les alvéoles de la ruche. Il se transformera en miel et durant l’hiver, les abeilles puiseront dans ces réserves pour s’alimenter. C’est ce miel qui est récolté par l’apiculteur. Les abeilles sont très méthodiques et butinent avec assiduité un arbre, plusieurs fleurs de la même espèce. C’est ainsi que leur miel aura un goût étroitement lié aux fleurs butinées

Combien de fleurs faut-il pour produire 1 gramme de miel ?

7500 fleurs ! L’abeille domsetique butine environ 250 fleurs par heure, il lui faut donc plus de 30 heures pour récolter le nectar nécessaire à la production d’un gramme de miel.

 A Cysoing, venez découvrir
le monde passionant des abeilles !

Chacun d’entre nous peut jouer un rôle important dans la protection des abeilles, animaux indispensables pour assurer le maintien de la diversité végétale.

Ils nous soutiennent

Vous aussi devenez partenaire en parrainant une ruche !

Quoi de neuf au rucher de CYSOING ?

Retrouvez toute l’actualité des Avettes – Rucher partagé de Cysoing

Enfin la récolte !

En ce dimanche très ensoleillé de ce mois d’août, nous avons procédé à la première récolte des ruches de l’association mais aussi de certains de nos adhérents. Pour ce faire,[…]

Read more

Préparation des cadres

Un grand merci aux jeunes membres de l’association qui ont monté les cires gaufrées sur les nombreux cadres.

Read more

La miellée d’été est là !

Les pontes sont à leur maximum, les constructions de rayons de cire sont très rapides et les abeilles montent dans les hausses pour y déposer leur nectar qu’elles transformeront progressivement[…]

Read more

Contactez-nous !

Vous êtes un particulier et vous souhaitez nous rejoindre ?
Vous êtes une entreprise ou une institution et vous souhaitez parrainer une ruche ?